> retour page d'accueil du site > Carte de France

Carte de France

Nombre de polarités par département

Données de l'étude (lexique et critères d'analyse)

Polarité commerciale : «ensemble commercial» cohérent présentant une unité spatiale, de fonctionnement et d’usage pour les consommateurs

Les résultats de l’étude sont synthétisés sous la forme d’une fiche d’analyse téléchargeable par polarité reprenant les principales informations commerciales et urbaines collectées.
L’état de santé de chaque polarité commerciale est également évalué au travers de quatre critères – qualité de l’offre commerciale, confort de l’équipement, insertion urbaine, dynamique urbaine – définis ci-après.

Critères d’analyse :

Qualité de l’offre commerciale

  1. Importance de l’offre (nombre et taille des boutiques, taux de vacance, présence/absence de locomotive alimentaire)
  2. Diversité de l’offre (présence/absence d’activités en doublons, complémentarité entre activités de référence,
    de base et secondaires*)
  3. Pertinence de l’offre (mise en valeur des boutiques, organisation spatiale des activités…)

Confort de l’équipement

  1. Type de structure (introvertie/extravertie, polarité sur dalle/niveau rue…)
  2. Accessibilité du site : réduite (emmarchement, surélévation) ou aisée (niveau rue, accès Personnes à Mobilité Réduite…)
  3. Aspect du bâti (récent/légèrement vétuste/dégradé)
  4. Entretien des commerces (régulier/non régulier)
  5. Ambiance du site (animation commerciale, insécurité perçue)

Insertion urbaine

  1. Situation de l’équipement dans le quartier (enclavement, position centrale, axe de circulation à proximité…)
  2. Niveau de desserte (transports en commun, accès et stationnement véhicules motorisés, modes doux…)
  3. Lisibilité de l’équipement (panneaux signalétiques, architecture remarquable…)

Dynamique urbaine

  1. Présence/Absence d’équipements structurants à proximité (scolaires, culturels, sportifs, services publics…)
  2. Poids des autres pôles commerciaux à proximité (concurrence, complémentarité)

* 3 types de commerces peuvent être identifiés :

  • les surfaces alimentaires de référence (supermarché, hard discount, supérette) qui constituent des locomotives et qui sont presque toujours des enseignes nationales
  • les commerces de première nécessité ou de base dont la fréquentation est quotidienne. Ils génèrent un flux régulier sur l’ensemble du site (tabac/presse/loto, pharmacie, boulangerie…)
  • les commerces secondaires qui répondent à la demande spécifique du quartier (boucherie halal, épicerie spécialisée…) ou qui créent une attractivité supplémentaire pour le site (fleuriste, optique, coiffure…)

Vie et commerce au coeur des quartiers: Epareca